histoire d'une forteresse volante abbattue à Saint-Colomban, près de Nantes, le 4 juillet 1943

PAGE ACCUEIL
résumé historique
MEMORIAL DE BESSON
1943 - 2004
3,4,5 juillet 2004
revue de presse
HISTOIRE DU B17
N° 42-5053
briefing
crash 4 juillet 1943
à St-Colomban
Un Focke Wulf dans
le lac de grand-lieu
EQUIPAGE DU B17
10 jeunes
Etats-Uniens
fiche technique b17
TEMOIGNAGES
compatriotes
évasion du navigateur
évasion du pilote
familles de
l'équipage
REMERCIEMENTS
participants bénévoles
AVIS DE RECHERCHE
familles aux USA
rapport


stèle au mémorial de besson à Saint-Colomban








résumé historique


La forteresse volante B-17F-30-BO N°42-5053 KY-L
tombe en flammes à Saint-Colomban
le 4 juillet 1943


dérive de la forteresse volante à BessonEn 1943, au fur et à mesure que la maîtrise des airs appartient aux Alliés, les bombardements s'intensifient sur l' Ouest. Le dimanche 4 juillet 1943 un raid aérien de la 8ème Air Force, formé de 62 bombardiers, prend pour cible le terrain d'aviation de Château-Bougon près de Nantes et ses ateliers aéronautiques, où sont produits des dérives et des gouvernails de bombardiers pour la société allemande Heinkel.

Le bombardement achevé, la forteresse volante B17-F n° 42-5053, baptisée " Bloody Tangier Show ", est touchée par la DCA. Un des moteurs brûle déjà violemment. L'avion perd de l'altitude. Des chasseurs allemands " Focke-Wulf " poursuivent le bombardier. Le pilote sonne le signal d'évacuation. Trop tard pour l'opérateur radio et le mitrailleur latéral droit, mortellement blessés! Le reste de l'équipage s'éjecte de l'appareil en flammes. Le mitrailleur latéral gauche, blessé sérieusement aux deux jambes, est poussé dans le vide, par un de ses camarades.

Il est alors midi. Huit parachutes s'ouvrent dans le ciel au-dessus de la commune de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, tandis que la forteresse volante tombe en flammes au lieu dit " Besson " à Saint-Colomban. Au même moment, les paroissiens de Saint-Colomban, célèbrent la " Fête Dieu " dans l'église.

troupe allemande à st philbert de grd lieu, en face l'abbatialeSix parachutistes américains sont aussitôt capturés par les Allemands, qui occupent notre région depuis juin 1940. Mais, le pilote William Wetzel et le navigateur Ralph McKee, trouvent refuge, avec l'aide de jeunes français, dans deux fermes des environs, à Villeda et Lottrye, deux hameaux situés à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu.Ce qui vaut à quelques habitants du hameau de la Gentiserie à Saint-Colomban, faussement accusés d'avoir hébergé un parachutiste, d'être conduits à la prison Lafayette de Nantes où ils séjournent trois semaines.

Par l'intermédiaire de réseaux de la résistance, les deux aviateurs évadés, se retrouvent une semaine après le crash, chez le pharmacien de Basse-Indre, adjoint du chef de l'armée secrète de Loire Atlantique. Après maintes difficultés, une filière d'évasion est trouvée. Les deux Américains traversent la France, l'Espagne où ils sont internés quelques jours, puis Gibraltar, avant de s'envoler vers Marrakech et l'Angleterre ! Ils sont de retour à leur base de Chelveston en Angleterre, le 8 septembre 1943.

aile du bombardier écrasée sur un arbre à Besson Les six autres aviateurs, sont prisonniers de guerre. William Hulett, persuade les médecins du camp de ne pas l'amputer de sa jambe gauche. William Mooney, prisonnier au Stalag 17B, en Autriche, malgré les privations garde son indépendance d'esprit. Le 3 mai 1945, les prisonniers sont libérés par les troupes américaines. William Mooney retourne en Angleterre pour rejoindre sa fiancée, tandis que William Hulett retourne aux Etats-Unis d'Amérique à bord du paquebot Queen Mary, et séjourne encore plusieurs semaines dans les hôpitaux militaires avant de revoir sa famille. Les autres aviateurs retournent aux Etats-Unis.

Le 4 juillet 1943, les deux américains Earl Sell et Bernard McKnight, périrent lors de ce combat aérien.

Une stèle fut inaugurée le dimanche 4 juillet 2004, jour anniversaire de ce crash et de l'indépendance des Etats-Unis.(4 juillet 1776)

Site réalisé par Didier Giraudeau 17 rue du Moulin 44310 Saint-Colomban
dernière mise à jour le 03/02/2024



ACTUALITES
2004 - 2024


Voir l'ébauche du PROGRAMME des 6 et 7 juillet 2024

Le mémorial de Besson a été inauguré le 4 juillet 2004, en présence de 10 Etats-Uniens (membres des familles de Ralph D. McKee et William F. Mooney) et du consul des États-Unis à Rennes.
L'Union Nationale des Combattants (UNC) de Saint-Colomban avec le soutien de la mairie va commémorer ce 20ème anniversaire les 6 et 7 juillet 2024


7 août 2023
Changement de nom de domaine

Suite à l'annonce de la fermeture définitive du service gratuit des Pages Perso d'Orange, l'adresse https://giraudeau.pagesperso-orange.fr est supprimée.
Dorénavant, le site est hébergé chez OVHcloud avec l'adresse suivante https://b17-saint-colomban.ovh
Merci d'en prendre note, et de modifier le lien vers cette nouvelle adresse.
Cependant, une redirection de l'ancienne adresse https://giraudeau.pagesperso-orange.fr vers la nouvelle adresse https://b17-saint-colomban.ovh/ reste active jusqu'au 5 septembre 2024.


8 Mai

Commémoration


Chaque année, une commémoration a lieu le 8 mai au mémorial de Besson, en présence des anciens combattants, des élus, des pompiers, et de quelques citoyens colombanais.






LIRE LES ARTICLES ARCHIVES